Liste des Préceptories des Antonins en 1478

Publié le par MB

« UN ORDRE HOSPITALIER AU MOYEN AGE 
les chanoines réguliers de Saint-Antoine-en-Viennois »
Adalbert MISCHLEWSKI

pages 156 à 168


* * *

Déterminer avec une complète exactitude le nombre des établissements relevant de l’ordre des Antonins est, pour plusieurs raisons, hors de possibilité.

Tout d’abord, constamment dans son histoire, intervinrent fondations nouvelles, fusions et suppressions.

En second lieu, des institutions charitables virent leur gestion prise en charge par ces religieux, sans qu’elles ne leur aient jamais appartenu.

Enfin, de nombreuses maisons sises dans les villes et des relais pour les messagers des Antonins chargés de quêter se trouvent en majorité ignorés et, à d’insignifiantes exceptions près, n’apparaissent jamais dans leurs listes, alors que, en fait, des maisons telles que celles qui se trouvaient à Francfort, Würzburg ou le Petit-Bâle, jouèrent souvent un rôle plus important que certaines préceptoreries, plus modestes.

Le seul état officiel des établissements qui appartinrent en propre à leur Ordre et comprend, de façon assurée, mis à part quelques cas, les maisons qui lui étaient liées par un statut juridique solidement établi, c’est-à-dire les préceptoreries et les prieurés, remonte à son époque de plein épanouissement et d’activité sans entraves.

 

C’est dans « le livre de la Sacrée Réformation de la Religion de Saint- Antoine en Viennois », Liber Religionis Sancti Anthonii Viennensis Sacre Refformationis, qui renferme les statuts de la réforme de l’Ordre achevée en 1478, que se rencontrent plusieurs listes de ces maisons.

* * *

 

 

 


=> Le réseau européen des Antonins

les-antonins-un-ordre-hospitalier-meconnu.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article