Le réseau européen des Antonins

Publié le par Michel BESSON

 

En 1500, ce sont plus de 400 établissements :
(commanderies, prieurés, hôpitaux, maisons de quête), 
qui sont répertoriés et rattachés aux ANTONINS.

 

 

Il n’y a pas une ville importante en Europe 
qui ne possède une rue, un quartier ou un faubourg, dénommé ‘Saint Antoine’, 
où un hôpital ou une commanderie des Antonins n’ait été, ou ne soit encore présent …

 

Hôpitaux et Commanderies des Antonins (et +) dans les années 1500
(liste en fin d'article)

Carte extraite du livre du Dr MISCHLEWSKI

 

L’efficacité des soins donnés par les Antonins est telle, que plusieurs villes voisines s’intéressent aux méthodes de travail et au traitement des malades et sollicitent des Antonins, conseils et aide pour fonder ou réformer leurs hôpitaux.

 

Ainsi en 1123, les Antonins sont appelés à Gap, Besançon et Chambéry pour y créer les mêmes structures d’accueil et de soins. Puis la communauté des Antonins essaime, en France bien sûr, mais aussi en Italie à Ranverso près de Turin, Modène, Naples, en Allemagne à Grünberg, Memmingen et Fribourg, à Dravec en Hongrie, en Espagne, en Écosse et à St Jean d’Acre en Terre Sainte.

 

La plupart des Rois, Seigneurs, Évêques et Abbés font appel à eux. 
 

Les hôpitaux de Rome étant mal gérés, le pape Nicolas IV fit appel, en 1289, aux Antonins. Ces derniers y appliquèrent leurs méthodes modernes de soins, et l’hôpital principal de Rome prit le nom de ‘Saint Antoine de Urbe’.


 

Quelques sites des Antonins en France :
 

https://www.voxinrama.com/?p=6079

 

 

 

http://www.templiers.net/etudes/index.php?page=Hopitaux-de-Saint-Antoine-Aix

 

 

 

http://alsaceocoeur.over-blog.com/2017/04/couvent-des-antonins-maison-st-michel-issenheim.html

 


 

https://fr.wikisource.org/wiki/Histoire_des_%C3%A9glises_et_chapelles_de_Lyon/Antonins



 

 

https://www.tourisme-marseille.com/fiche/ancien-hopital-et-rue-sainte-antoine-le-mal-des-ardents-le-panier-marseille/

 

 

 

  • et enfin PARIS ....

* * *

Autres lieux Antonins

répertoriés par l'Association des Amis des Antonins:
https://www.les-amis-des-antonins.com/les-lieux-antonins/


* * *

Mais la constante étonnante de tous ces articles
sur les anciens sites des Antonins,
c'est que si tous ces sites ont gardé trace
des soins donnés au Moyen-Age,

en revanche le souvenir des Antonins
et de leur réseau européen a quasiment disparu.

 

* * *

 

La difficile et surprenante construction
du réseau européen des Antonins:  
thèse de Julie Dhondt, 
  

 

  • Au XIIe siècle, les frères de l’hôpital de Saint-Antoine étaient encore sous la tutelle de l’abbaye bénédictine de Montmajour implantée à Saint-Antoine-en-Viennois.

    Pourtant, les autorités ecclésiastiques leur octroyèrent à partir de 1270, des établissements primitivement autonomes à proximité de leur implantation originelle : l’hôpital de Vienne, les prieurés de Sainte-Croix, Saint-Médard et Marnans.

    Ces entrées en dépendances permettent de saisir la complexité de l’élaboration du réseau antonin en replaçant au cœur de la réflexion la question des structures et celles des individus, les précepteurs. 

    Cette étude s’appuiera notamment sur la traduction inédite de certains passages du Liber Religionis Sancti Anthonii Viennensis Sacre Refformationis.


     
  • During the 12th century, the brothers of Saint Anthony’s hospital were under the supervision of the Benedictine abbey of Montmajour which was located at Saint-Antoine-en-Viennois. Nevertheless, from 1270, the ecclesiastic authorities gave them some independent religious institutions that were close to their native situation: the hospital of Vienne, the priories of SainteCroix, Saint-Médard and Marnans. By placing the question of the structures and of the people (the preceptors) at the heart of the case, these dependency onsets enlighten the complexity of the creation of the antonine’s network. This study will be supported by unpublished translations of samples from the Liber Religionis Sancti Anthonii Viennensis Sacre Refformationis.
     

=> https://ed188.hypotheses.org/files/2018/10/6-DHONDT-1.pdf

 


* * *
 

« UN ORDRE HOSPITALIER AU MOYEN AGE 
les chanoines réguliers de Saint-Antoine-en-Viennois »
Adalbert MISCHLEWSKI -
Collection : La Pierre et l'Écrit - Année : 1995 – PRESSES UNIVERSITAIRES DE GRENOBLE –


C’est le livre référent sur l’histoire des Antonins. Ce livre contient de très nombreuses références bibliographiques. Il est disponible à la Librairie de SAINT-ANTOINE, et sur le site : www.pug.fr

 

 

Préceptories des Antonins en 1478 -
pages 156 à 168

 

Déterminer avec une complète exactitude le nombre des établissements relevant de l’ordre des Antonins est, pour plusieurs raisons, hors de possibilité.

Tout d’abord, constamment dans son histoire, intervinrent fondations nouvelles, fusions et suppressions.

En second lieu, des institutions charitables virent leur gestion prise en charge par ces religieux, sans qu’elles ne leur aient jamais appartenu.

Enfin, de nombreuses maisons sises dans les villes et des relais pour les messagers des Antonins chargés de quêter se trouvent en majorité ignorés et, à d’insignifiantes exceptions près, n’apparaissent jamais dans leurs listes, alors que, en fait, des maisons telles que celles qui se trouvaient à Francfort, Würzburg ou le Petit-Bâle, jouèrent souvent un rôle plus important que certaines préceptoreries, plus modestes.

Le seul état officiel des établissements qui appartinrent en propre à leur Ordre et comprend, de façon assurée, mis à part quelques cas, les maisons qui lui étaient liées par un statut juridique solidement établi, c’est-à-dire les préceptoreries et les prieurés, remonte à son époque de plein épanouissement et d’activité sans entraves.

C’est dans « le livre de la Sacrée Réformation de la Religion de Saint- Antoine en Viennois », Liber Religionis Sancti Anthonii Viennensis Sacre Refformationis, qui renferme les statuts de la réforme de l’Ordre achevée en 1478, que se rencontrent plusieurs listes de ces maisons.


 

 

 

 

 

 

Exrtrait de l'article: http://www.mbconseil.pro/2019/04/les-antonins-un-ordre-hospitalier-meconnu.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article